Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Sortie du 26/09/2010 le matin

 

Nous étions une bonne cinquantaine pour faire le voyage jusqu’en Alsace, voyage organisé par nos deux compères James et Jacques sans oublier bien sûr leurs compagnes qui ont fait plusieurs voyages pour organiser ce merveilleux dimanche d’Automne.


Départ à 7h00 tapantes et personne en retard, nous espérons un peu de soleil là-bas, au-delà des Hautes Vosges, en Alsace.

 

A Munster, le nez au dessus des cheminées, nous apercevons quelques cigognes, toujours un magnifique spectacle.

 

Arrivée à Neuf-Brisach, l’averse qui mouillait les rues de Colmar s’arrête soudainement pour notre plaisir.

 

Neuf-Brisach est une petite ville française, située dans le département du Haut-Rhin et la région d'Alsace, la ville de Neuf-Brisach est le chef-lieu du canton, pour ceux qui ne savaient pas..

 

Ses habitants sont appelés les Néo-Brisaciens et les Néo-Brisaciennes.

 

Sur les traces de Vauban (un peu d'histoire)

Neuf-Brisach est un site unique en Europe, construit en 1699 par Vauban sur les ordres de Louis XIV pour la sécurité de l'Alsace. Une nouvelle place-forte alsacienne doit en effet effacer la perte de Breisach lors du traité de Ryswick. Il faudra plus de 5 années de travaux gigantesques pour que le magnifique projet de Neuf-Brisach devienne réalité.

Le directeur des fortifications d'Alsace, Jacques Tarade, et l'architecte Jules Hardouin-Mansart furent chargés des travaux. Neuf-Brisach inscrit son plan octogonal dans une étoile, un modèle de défense de l'époque avec ses remparts et ses 8 tours bastionnées.

 

1

 

 

Notre circuit "Sur les Traces de Vauban" va nous permettre de découvrir la place-forte, à pied et à notre rythme, nous trouverons des panneaux d'information expliquant l'histoire et l'architecture de la ville tout le long du parcours.

 

Pour commencer, un petit arrêt imposé du côté de la mairie.


2

 

Au départ, nous découvrons l'Eglise Royale Saint-Louis avec la Place d'Armes.

 

3

 

La place fleurie est très agréable et le soleil nous réchauffe l’âme et le dos.

 

4


 

La ville est bâtie selon un plan en damier (quarante huit îlots) avec grande place d’armes centrale carrée, et à l’un des angles, une place du marché où se trouve l’hôtel de ville.

Le tracé des rues a peu évolué depuis l’origine, mais le bâti urbain, a été fortement perturbé par les bombardements de 1870 et de 1945 (la ville est détruite à 80 % intra muros).

Il présente de ce fait des vestiges significatifs, à la fois de l’habitat civil et des équipements militaires, largement étalés dans le temps.

 

5


 

Ce circuit est utilisé par les guides professionnels (d’époque).

 

6

 

Le Musée Vauban.

 

7

 

Les remparts se dessinent autour de nous.

 

8

 

9

 

 

Vauban a réalisé avec Neuf-Brisach son chef-d’œuvre, sa place forte au système de défense le plus élaboré, ce qui valut à la ville, objet militaire par naissance et par destination, de ne jamais être assiégée avant 1814, où elle subit un blocus autrichien de cent six jours, le blocus n’étant levé qu’à la suite de l’abdication de Napoléon, sans que ses assiégeants n’y pénètrent, la ville ayant été constituée « possession de Louis XVIII ».

 

10

 

11

 

La ville et ses remparts, édifiés sur un plan octogonal parfaitement régulier, illustrent la réflexion la plus aboutie de l’illustre ingénieur en matière de fortification. Celles-ci présentent des caractéristiques qui n’ont pas été reproduites ailleurs.

Les fortifications ont été conservées et sont aujourd’hui propriété de la ville de Neuf-Brisach. Elles comprennent le rempart proprement dit, avec des courtines à rentrants et dont les angles sont marqués de tours bastionnées, un fossé intérieur en avant duquel sont disposés tenailles et contre-gardes, et un second fossé à l’extérieur duquel se trouvent des demi-lunes. Quatre portes, dont trois charretières, donnent accès à la place forte.


La périphérie intérieure des fortifications était bordée, sur les quatre côtés de l’octogone dépourvus de portes, de longues casernes construites sur un plan-type, qui subsistent en partie. D’autres installations militaires, telles que les poudrières étaient réparties à proximité des portes ou de la Place d’Armes (une reste visible) ou à l’intérieur des îlots (Porte de l’Arsenal, toujours visible).


12

 

13

 

14

 

Au cœur même de la fortification, on trouve une tour bastionnée "La Radbühne" où sont exposées les sculptures contemporaines d'un artiste allemand de la ville voisine allemande Breisach am Rhein encore surnommée "Vieux Brisach".

 

15

 

16

 

Les Portes de Colmar construites par Hardouin Mansart.

 

17

 

18

Caserne Suzonni

 

19

 

20

 

21

 

22

 

23

 

Tiens ! le deuxième groupe nous a rejoint …

 

24

 

25

 

26

 

 

Les bombardements de 1870 et de 1945 ont détruit de nombreux bâtiments. La première reconstruction porte la marque de la période allemande (bâtiments à usage initialement militaires, en briques jaunes), mais comporte aussi des reconstructions à l’identique (Porte de Colmar).
La seconde reconstruction après 1945, s’est faite tardivement et, à l’exception de l’église et de la porte de Colmar, sans toujours respecter les plans et volumes originaux du bâti. Les îlots ont été densifiés par des extensions de bâtiments, des couvertures de cours ou l’aménagement de jardins intérieurs.


27

 

 

Neuf-Brisach est membre du Réseau des sites majeurs de Vauban et classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, signé à Québec début juillet 2008.

 

28

 

 

Chaque année a lieu le marché de Noël. On y trouve le Village 1700 avec ses exposants en costume d'époque, ses artisans, ses jeux d'autrefois. En période de Noël se trouve au centre de la ville un sapin illuminé d'au moins 20 m qui domine la ville.

Le 1er mai a lieu la fête du muguet. Des groupes musicaux et folkloriques animent la ville. Un marché des terroirs se tient autour de la Place d'Armes. Des forains participent aussi à la fête.

 

Chaque année durant le premier Week-end d'août une bataille napoléonienne y est reconstituée

le 1er mercredi du mois d’août, la place d’Armes rassemble petits et grands, touristes et autochtones, autour des danses folkloriques proposées par le groupe « Hola Trio Hop’sasa » et gastronomie traditionnelle alsacienne avec son jambon à la broche et ses tartes flambée.

 

29

 

Bon ! c’est pas tout ça, mais j’ai faim moi!

 

Voir la suite :  Sortie Colmar.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by